Actualités

Des questions sur la période des soldes

Le résultat des soldes d’hiver a laissé nos adhérents perplexes.

Sans être particulièrement bon ou décevant, il a suscité des interrogations quant à la pertinence du calendrier dans lequel ces derniers s’inscrivaient :

- les soldes ne commencent-ils pas trop tard par rapport à la fin de la période de fêtes?

- pourquoi ne pas les instaurer juste après Noël, à l’instar du « Boxing Day » qui a fait ses preuves au Royaume-Uni ?

- ne pourrait-on pas être plus souple et renoncer au sacro-saint mercredi comme jour de début des soldes, si celui-ci ne tombe pas au tout début janvier ?

- comment maintenir l’intérêt des consommateurs pour les soldes dans un environnement de promotions quasi permanentes ?

Des questions récurrentes, tant le calendrier idéal, celui qui ferait l’unanimité, a du mal à émerger •

Projet d’abaisser à 400 m2 le seuil des autorisations de la CDAC à Paris

Un article (40 bis) du projet de loi relatif au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain prévoit d’abaisser à 400 m2 le seuil à partir duquel une autorisation de la CDAC sera nécessaire pour l’ouverture d’un commerce ou l’agrandissement d’un magasin. L’Alliance du Commerce s’élève contre cette disposition, qui risque d’avoir des conséquences négatives, non anticipées, pour l’ensemble des commerces parisiens.

Lire la suite...

L’édition 2016 Repères et Tendances est en ligne

RT GMMP 2016 1

Fin 2015, la branche employait 37 280 salariés. Les effectifs sont à prédominance féminine : à 73% dans les Grands Magasins et à 63% dans les Magasins populaires.

L’ancienneté moyenne est de 13 ans dans la branche, stable depuis 2012. Enfin, 73% des effectifs travaillent à temps complet. En ce qui concerne l’habillement succursaliste, on note une légère augmentation des effectifs, due à l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché, et ce, malgré la fermeture de points de vente dans plusieurs enseignes.

Fin 2015, la branche de l’habillement employait 115 000 personnes. Le taux de féminisation du personnel s’élève à 80%.

Un nouveau format pour une meilleure approche socio-économique de la branche professionnelle ! Sur quatre pages, l’édition 2016 du Repères et Tendances Grands magasins et Magasins populaires synthétise les principales statistiques (économie, emploi, formation) du secteur. Il présente également les initiatives et les outils mis à la disposition des entreprises pour optimiser la gestion de leurs ressources humaines : cartographie des métiers, guide pratique sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes…

Réalisé par l’Observatoire Prospectif du Commerce, ce document est complété par un nouvel outil baptisé Portrait de branche en régions. Une fiche qui répertorie, côté face, les principaux indicateurs de la branche (effectifs salariés, proportion femmes/hommes, temps de travail…) et la répartition des salariés et des établissements sur le territoire. Côté pile, on trouve les données statistiques de l’alternance (contrats de professionnalisation et d’apprentissage) par région.

Repères et Tendances et Portrait de branche Grands magasins et Magasins populaires 2016 sont consultables en cliquant sur le nom du document.

La fermeture des voies sur berge au tribunal

Nous nous sommes vigoureusement opposés à la décision de la Mairie de Paris de fermer, à la circulation, la voie sur berge de la rive droite. Nos prédictions de congestion du trafic que cette mesure engendrerait se sont révélées exactes. Devant une situation devenue alarmante, la Région Île-de-France vient de déposer un recours devant le tribunal administratif de Paris pour demander sa réouverture.

Le constat dressé par les experts est sans appel : depuis la fermeture de la voie sur berge, la circulation dans Paris intra-muros s’est considérablement aggravée ; les temps de parcours ont augmenté de 25% sur certains axes de pénétration ; bref, la saturation du trafic se généralise à Paris et se répercute sur les communes limitrophes.

Après plusieurs recours en référé, celui déposé par la Région attaque, au fond, la décision de la Mairie, qui aurait sciemment ignoré la dimension régionale de son projet.

Il est notamment rappelé que la voie Georges Pompidou a été conçue, et est encore répertoriée, comme une voie express ayant pour finalité d’assurer la continuité des itinéraires principaux dans la région Île-de- France. En conséquence, la consultation du public aurait due englober les banlieues proches. Au passage, le recours de la Région dénonce le caractère confidentiel de l’enquête publique.

Lire la suite...